Communauté "La Poudrière"

Newsletter

Si vous voulez être tenu au courant des nouvelles de la Communauté,
inscrivez votre adresse e-mail ici.

 

 

 

Un e-mail de confirmation vous sera envoyé. N'oubliez pas de valider votre inscription.

 

Retrouvez les news anciennes dans la page "Blog" ici


Les objectifs

 


 "Il est doux de rêver mais encore mieux de vivre son rêve" 

 

 

La Présence au monde tout d'abord. Ceci nous a été imposé dès le départ; nous nous trouvions de fait au cœur de Bruxelles, et nous avons finalement décidé de rester là où se trouvent les Hommes, là où se fait l'histoire des Hommes, en vivant dans le quartier la vie des gens du quartier.


Mais cette présence aux Hommes nous a fait comprendre toute l'importance de l'Amitié. Il y en a tellement qui, perdus dans l'anonymat de la grande ville, ne se sont jamais sentis aimés, et pourtant, n'est-ce pas vital pour chacun ?
Nous y avons bientôt découvert la misère, une misère le plus souvent camouflée, finalement résignée, une misère que notre monde de surproduction avait généreusement exploitée.


Alors se posait pour nous la question de la justice entre nous, autour de nous.
Bien sûr, on nous traitait de doux rêveurs. Mais, l'Utopie, l’espérance, devenaient pour nous un programme, le rêve deviendrait un jour réalité.
Tout cela exigeait de nous une ascèse (sacrifier l'accessoire à l'essentiel), nous devions déjà vivre en nous ce que nous voulions proposer autour de nous.

Présence
" Être là... avec... au cœur de la vie... comme tout le monde... sur la route des Hommes, où se jouent les chances de transformation du monde. Attentifs au quotidien, à l'existence de nos voisins, des habitants de notre quartier, de notre ville, aux différentes aspirations, aux grandes questions du monde, aux défis de notre époque...
La présence, c'est une attention profonde, c'est un partage vrai avec ce que les hommes et les femmes peuvent vivre de plus difficile dans le monde actuel"

Père Léon

 




Amitié
"...C'est la force explosive de transformation de nous-mêmes... du monde... On ne sait plus rien faire sans tenir compte de l'autre, on ne se contente pas d'être ensemble, mais on s'efforce de grandir ensemble en vue d'un projet qui nous dépasse : un monde nouveau à construire, où chacun donne d'après ses possibilités, reçoit d'après ses nécessités, et non d'après son rendement... son efficacité, où l'humain passe avant la compétitivité."
"...Cette recherche d'amitié ne se fait pas sans souffrance ... tensio
mpter sur l'aide des autres, sur un sourire, un geste amical, une parole..."

Père Léon

 

 

 

 

Justice
"Dans cette société fondée sur le profit et l'efficacité... qui produit la pauvreté en même temps qu'elle produit la marchandise... où la compétition est érigée en valeur suprême et absolue... où les gagnants, au sens du marché, absorbent les vaincus... où les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus nombreux... la communauté est présente et permet à tous, partout, à tout moment, de mener un combat sans haine pour la justice, pour l'entente entre les hommes... de mener un combat en profondeur à travers le quotidien, le banal, les événements de tous les jours : un travail... une visite... une détente..."
" La communauté manifeste un tel refus de toute situation inhumaine, injuste, qu'elle veut donner une priorité à ce combat, à cette exigence de justice, qu'elle veut, avant tout, se mettre à l'écoute, au service des écrasés de la vie..."

Père Léon 

 

 

 

 

 

Utopie, Espérance
" L'utopie manifeste le refus de la situation présente, elle annonce la plausibilité d'un monde autre, elle a un aspect d'anticipation de l'avenir et met en valeur les germes porteurs d'avenir... les utopies ne sont que des réalités prématurées.
L'espérance, l'utopie indiquent une authentique possibilité de vie par un début de réalisation, rendre visible la possibilité d'un monde meilleur : changer l'espèce humaine en une fraternité humaine, rendre possible, l'impossible. Nos utopies sont plus réalistes que beaucoup de nos certitudes.
La communauté rend cette utopie, cette espérance crédible. La violence de l'espérance, prend toute sa mesure face aux échecs, aux peines, aux souffrances qui surviennent dans notre vie."

Père Léon

 

 



Ascèse-formation
"Il ne s'agit pas de souffrir, de s'amoindrir, mais d'éliminer ce qui nous empêche d'aller à l'essentiel, d'être nous-mêmes, celui ou celle qu'on est appelé à être... de savoir faire face à l'inattendu, être disponible, prêt à répondre à l'appel, de découvrir en soi une sérénité, un bonheur qui n'est pas réservé à quelques-uns, qui ne dépend pas de l'avoir, un équilibre qui nous rend moins dépendant des évènements extérieurs (humeurs, temps, contretemps).
L'ascèse est moins une privation qu'un entraînement à vivre cet essentiel. Il ne suffit pas de changer la société...il faut aussi se changer soi-même (se découvrir, se réaliser...) C'est ce vers quoi nous fait tendre le cinquième objectif."
 

Père Léon

 

 

Retour

 

 

Réflexion chrétienne à propos des 5 objectifs, cliquez ici.

vitraux réalisés par B. Tirtiaux